Pérou

Chiffres clés


http://www.thearda.com/internationalData/countries/Country_177_1.asp, consulté le 16 mars 2016
http://www.bbc.com/news/world-latin-america-19928905, consulté le 9 mai 2016

Superficie :
1 280 000 km2

Population :
29 700 000

Chrétiens :
Catholiques : 85 %
Protestants : 11 %
Autres chrétiens : 0,5 %




Cadre juridique de la liberté religieuse et son application effective

Dans le préambule de la Constitution, on invoque le « Dieu Tout-Puissant ».La Constitution stipule que chacun a le droit à l’égalité devant la loi, et que nul ne peut être discriminé en raison de son origine, race, sexe, langue, religion, opinion, situation économique ou toute autre caractéristique. Elle indique également que chacun a le droit à la liberté de conscience et de religion, individuellement ou collectivement. Nul ne peut être persécuté pour ses idées ou croyances. Toutes les religions peuvent être pratiquées librement en public, à condition qu’elles ne constituent pas une infraction aux mœurs, ou une perturbation de l’ordre public. Les personnes ont aussi le droit à la confidentialité par rapport à leurs convictions, religieuses ou autres.

L’éducation religieuse est offerte dans le respect de la liberté de conscience. L’extradition n’est pas accordée si la demande est faite dans le but de poursuivre ou de punir quelqu’un pour des motifs de religion, de nationalité, d’opinion ou de race.

L’État reconnaît l’Église catholique comme un élément important dans la formation historique, culturelle et morale du pays. Pour cette raison, il coopère avec elle, tout en respectant et en coopérant avec les autres confessions[1].

La Loi 29.635 sur la liberté religieuse interdit la discrimination fondée sur la religion, et elle permet à chacun de professer librement la foi de son choix, ainsi que d’y renoncer à tout moment.

Chacun a le droit de pratiquer ses préceptes religieux, individuellement ou collectivement, en privé ou en public.

La loi consacre également le droit de prêter serment conformément à ses propres convictions, ainsi que de ne pas le faire en prêtant un serment alternatif. Elle permet également l’enterrement selon ses traditions et ses rites religieux.

Les organismes religieux enregistrés sont despersonnes morales à but non lucratif de droit privé. Le but de l’enregistrement est de reconnaître leur identité juridique et de faciliter leurs relations avec l’État[2].

En vertu d’un accord signé avec l’Église catholique en juillet 1980, celle-ci reçoit des allocations du gouvernement, comme le font certains membres du clergé catholique et des laïcs qui travaillent pour l’Église. En outre, le gouvernement fournit une subvention mensuelle à chaque diocèse[3].

 

Incidents

En novembre 2015, après avoir reçu 135 000 signatures recueillies par la Conférence épiscopale du Pérou (CEP) pour défendre les cours de religion, le gouvernement a annoncé que la matière sera toujours enseignée dans les écoles du pays. La CEP a réagi au « Cadre du programme national proposé pour le dialogue », un document qui présente huit domaines d’apprentissage primaire dans lequel les élèves doivent montrer des progrès à la fin de leurs années scolaires. Cependant, dans aucun la dimension spirituelle et religieuse n’est mentionnée. Pour sa part, le ministre de l’Éducation a indiqué que la religion sera toujours enseignée dans les écoles etqu’il n’était pas question d’y toucher[4].

Également en novembre 2015, le Congrès (parlement) péruvien a décidé d’abandonner un projet de loi dépénalisant l’avortement en cas de viol, car la plupart des membres de la commission du Congrès l’avaient rejeté. En mai 2015, un projet similaire avait été rejeté[5].

 

Perspectives pour la liberté religieuse

Onne signale pas de cas d’intolérance, de discrimination ou de persécution religieuse entre juin 2014 et mars 2016. Par rapport à la période précédente, et compte tenu de l’absence d’incidents, la situation quant à la liberté de religion s’est améliorée.


[1]http://www4.congreso.gob.pe/ntley/Imagenes/Constitu/Cons1993.pdf, consulté le 16 mars 2016.

[2]https://derechoperu.wordpress.com/2010/12/21/ley-29635-ley-de-libertad-religiosa/, consulté le 20 mars 2016.

[3]http://www.vatican.va/roman_curia/secretariat_state/archivio/documents/rc_seg-st_19800726_santa-sede-peru_sp.html, consulté le 20 mars 2016.

[4]http://infocatolica.com/?t=noticia&cod=22464&utm_medium=twitter&utm_campaign=NoticasTw&utm_source=infocatolicatw, consulté le 5 mars 2016.

[5]http://elcomercio.pe/politica/congreso/archivan-proyecto-ley-despenalizar-aborto-violacion-noticia-1858704?ref=flujo_tags_514141&ft=nota_11&e=titulo, consulté le 5 mars 2016.

Rechercher un pays

Dernières actualités

  • Pérou: Une visite très attendue
    Du 18 au 21 janvier 2018, après quelques jours au Chili, le pape François effectuera un voyage apostolique au Pérou, à l’invitation des chefs d’États et des évêques. Ce sera le sixième voyage du Saint Père en Amérique latine, son continent natal. Le 18 janvier 2018, le pape François est attendu ... Lire la suite
    Publié le 12/01/2018