Saint Christophe et Nevis

Chiffres clés


http://www.thearda.com/internationalData/countries/Country_189_1.asp, (consulté le 16 mars 2016)
http://www.bbc.com/news/world-latin-america-20032548, (consulté le 9 mai 2016)

Superficie :
269 km2

Population :
52 000

Chrétiens :
Anglicans : 50 %
Catholiques : 25 %
Autres : 19,62 %

Cadre juridique de la liberté religieuse et son application effective

Le préambule de la Constitution stipule que la nation a été fondée sur la croyance en Dieu Tout-Puissant.

Elle affirme que tout le monde a des droits et libertés fondamentaux, sans distinction de race, de lieu d’origine, de naissance, d’opinions politiques, de couleur, de croyance ou de sexe, tels que, entre autres, la liberté de conscience, d’expression et d’association. Le droit à l’objection de conscience au service militaire est reconnu.

Personne ne peut se voir refuser le droit de jouir de la liberté de conscience, qui comprend la liberté de pensée et de religion, la liberté de changer de religion ou de conviction et de manifester sa conviction par le culte, l’enseignement, la pratique et l’observance, individuellement ou collectivement, en public ou en privé.

Chaque communauté religieuse a le droit, à ses propres frais, d’établir et de gérer ses propres lieux d’enseignement.

Nul ne peut être contraint de prêter un serment qui est contraire à sa religion ou conviction ou d’une manière qui est contraire à sa religion ou conviction[1].

 

Incidents

Selon un rapport d’octobre 2014 sur la liberté religieuse émis par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, la communauté rastafarie a connu la discrimination dans l’accès à la scolarisation. Le rapport indique également que les rastafaris sont préoccupés par l’interdiction imposée par gouvernement au sujet de l’utilisation de la marijuana pendant des rituels religieux, et de la surveillancesupplémentaire de la police et des fonctionnaires de l’immigration. Ils sont également préoccupés par le fait qu’ils doivent parfois retirer leurs chapeaux de leurs têtes pour les photos d’identité. Ils se sont également plaints de la discrimination sociale quotidienne, y compris lorsqu’ils postulent à des emplois[2].

 

Perspectives pour la liberté religieuse

 Il n’y a pas eu de cas d’intolérance, de discrimination ou de persécution, même si un rapport à la fin de 2014 fait référence aux plaintes des rastafaris au sujet de la discrimination qu’ils subissent dans la société. Cela correspond aux conclusions du rapport précédent sur la liberté religieuse. Étant donné qu’aucun incident n’a été signalé au cours des dernières années, on peut conclure que les perspectives de la liberté religieuse se sont améliorées.


[1] http://www.sknvibes.com/politics/constitution.cfm(consulté le 30 avril 2016).

[2] http://www.refworld.org/country,,,,KNA,,5621055a4,0.html (consulté le 16 mars 2016).

Rechercher un pays

Dernières actualités

No feed items found.