Cap Vert

Chiffres clés

Légende :

Chrétiens : 94.9%

Agnostiques : 1%

Animistes : 1.1%

Autres : 0.2%

Superficie : 4033 m2

Population : 527000 habitants

Cadre juridique de la liberté religieuse et son application

Ancienne colonie portugaise, le Cap-Vert est le pays ayant le pourcentage de catholiques le plus élevé d’Afrique.((‘Catholic Church in Republic of Cape Verde (Cape Verde)’, GicaCatholic, http://www.gcatholic.org/dioceses/country/CV.htm)) Les protestants et les groupes pentecôtistes continuent d’augmenter leurs effectifs.((Munzinger Archiv 2018, https://www.munzinger.de/search/start.jsp)) En raison d’une émigration massive au cours de la seconde moitié du XXe siècle, le nombre de Cap-Verdiens vivant à l’étranger est presque le double de celui des Cap-Verdiens qui vivent encore au Cap-Vert.((Ibid.))

La liberté de religion et le droit à la liberté d’expression religieuse sont consacrés dans la Constitution et les lois du Cap-Vert((Bureau of Democracy, Human Rights and Labor, ‘Cabo Verde’, International Religious Freedom Report for 2016, U.S. State Department, https://www.state.gov/j/drl/rls/irf/religiousfreedom/index.htm#wrapper)). Il n’y a pas de religion d’Etat((Ibid.)) ; La Constitution assure la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Selon la loi, tout citoyen est libre de choisir sa religion ou d’en changer, et une loi récente, ratifiée le 16 mai 2014, codifie en outre le droit à la liberté du culte et celui de fournir une instruction religieuse aux enfants.

Un accord signé par le Cap-Vert et le Saint-Siège en 2013 reconnaît statutairement l’indépendance juridique de l’Église catholique ainsi que son droit d’accomplir librement des activités missionnaires. Il protège également les lieux de culte catholiques et accorde aux mariages religieux le même statut qu’aux mariages civils.((Ibid.)) Cependant, la relation particulière entre l’État et l’Église catholique n’a pas fait l’unanimité.((Ibid.))

Toutes les organisations religieuses ou laïques sont tenues de s’inscrire auprès du Ministère de la justice, et il leur est interdit de soutenir la violence, l’illégalité, le racisme ou la dictature.((Ibid.)) Il n’y a pas de sanctions prévues pour les organisations qui ne s’inscrivent pas, mais il y a des avantages pour celles qui le font. En principe, aucune religion ne jouit de droits spéciaux. Cependant, l’Église catholique exerce une influence considérable car elle est de loin la plus grande communauté religieuse du pays.

Incidents

Le christianisme est fermement enraciné dans la culture du Cap-Vert. Les relations entre les différentes religions sont exemptes de tensions. De nombreux catholiques se sont réjouis de la nomination de Mgr Arlindo Gomes Furtado, créé cardinal début 2015.((Deborah Castellano Lubov, Zenit, 4 janvier 2015, https://zenit.org/articles/pope-announces-names-of-20-new-cardinals/)) Après sa nomination comme évêque de Mindelo en 2004, il était devenu évêque de Santiago en 2009, l’île principale du pays où se trouve la capitale Praia.

Perspectives pour la liberté religieuse

Il n’y a eu aucun changement significatif en ce qui concerne la liberté religieuse, au cours de la période faisant l’objet du présent rapport (2016-2018).((Bureau of Democracy, Human Rights and Labor, op. cit.)) Il n’y a aucune raison de croire que cette situation change fondamentalement à l’avenir. Néanmoins, toute la région de l’Afrique de l’ouest subit des changements majeurs, et l’influence de l’hyper-extrémisme islamique ne peut être exclue.