Chypre

Chiffres clés

Légende :

Chrétiens : 70.8%

Musulmans : 22.8%

Agnostiques : 3.8%

Autres : 2.6%

Superficie : 9251 m2

Population : 1177000 habitants

Cadre juridique de la liberté religieuse et son application effective

La discrimination religieuse est interdite à l’article 18 de la Constitution, qui protège également le droit des individus à professer leur foi, pratiquer leur culte, enseigner leur religion et en respecter les rites, individuellement ou à plusieurs, en privé ou en public. Ces droits ne peuvent être limités ou réduits que pour des raisons de sécurité nationale, de santé publique, de sécurité, d’ordre, de moralité ou de protection des libertés civiles. Le même article de la Constitution précise que toutes les religions sont libres et égales devant la loi, tant que leurs doctrines ou rites ne sont pas tenus secrets. En outre, il protège le droit individuel à changer de religion et interdit l’utilisation de tout type de coercition pour faire changer une personne de religion, ou l’empêcher d’en changer.

Ainsi que cela ressort de la Constitution (article 110), l’Église orthodoxe grecque autocéphale de Chypre est l’unique responsable de ses affaires intérieures et de ses biens, conformément à ses canons et à sa charte. La Constitution établit également des lignes directrices pour la communauté musulmane : le Vakf, une institution islamique, gère les lieux de culte et réglemente les questions religieuses pour les Chypriotes turcs. Elle prohibe également les actes législatifs, exécutifs ou autres, qui vont à l’encontre de l’Église orthodoxe ou du Vakf, ou qui interfèrent avec eux. Trois autres groupes religieux sont reconnus constitutionnellement : les catholiques maronites, les orthodoxes arméniens et les « latins » (catholiques romains, principalement d’origine chypriote), leur accordant une exemption fiscale et leur permettant de demander des subventions gouvernementales, par exemple pour faire fonctionner des écoles, afin de préserver leur « identité culturelle ».1

La mosquée la plus importante de Chypre, la mosquée Hala Sultan Tekke, est administrée par le département des antiquités. Les Chypriotes turcs qui souhaitent visiter la mosquée sont tenus de soumettre leurs demandes à la Force de maintien de la paix de l’ONU, qui assure ensuite la liaison avec le gouvernement.2

Un projet de loi a été rédigé qui supprimerait toute référence à l’affiliation religieuse sur les documents de mariage civil, les membres de la commission considérant l’obligation de divulguer les croyances religieuses comme une violation de la liberté religieuse. Au moment de rédiger le présent rapport, le projet de loi était encore débattu.3

Incidents

La religion et l’ethnicité peuvent être très étroitement imbriquées à Chypre, ce qui rend très problématique toute identification d’incidents ayant spécifiquement une base religieuse claire et incontestable. Cependant, il a été plusieurs fois relaté que des membres de la communauté juive avaient fait l’objet de moqueries ou d’agressions dans la rue à cause de leur kippa et de leurs rouflaquettes.4

Le grand mufti Talip Atalay, promoteur engagé du dialogue interreligieux, a été arrêté quelques jours en juillet 2017, à cause de ses liens prétendus avec le mouvement de Fetullah Gülen, bien qu’il ait exprimé son opposition à la tentative de coup d’État du 15 juillet 2016. Un article du Cyprus Mail a suggéré que sa détention faisait partie d’une lutte pour le pouvoir entre une faction conciliante et une faction nationaliste turque. L’ancien « premier ministre » de Chypre-Nord, Huseyin Ozgurgun, a exigé du président Mustafa Akinci la démission du grand mufti.5 La situation politique est très complexe. Les tentatives du grand mufti Talip Atalay pour renforcer l’islam dans le nord traditionnellement laïc ont été considérées par certains comme une politique d’islamisation. Talip Atalay soutient qu’il s’agit simplement d’un retour à la normale après une ère de gauche anti-religieuse.6

Perspectives pour la liberté religieuse

Alors que les chefs religieux de Chypre restent attachés à la paix interreligieuse7 et s’unissent fréquemment sur les questions de droits de l’homme, par exemple en prenant position contre la violence infligée aux filles et aux femmes8, la liberté religieuse est menacée en raison de l’augmentation des pressions politiques en provenance du gouvernement turc. Les Chypriotes turcs libéraux craignent une détérioration de la situation, car un islam sunnite moins conciliant est en train d’être importé sur l’île par les autorités turques. Certains soutiennent que Chypre-Nord pourrait simplement devenir une province turque, ce qui pourrait signifier la fin des relations relativement cordiales entre les religions.9 Le cas du grand mufti Talip Atalay, indiqué ci-dessus, pourrait en être un avant-goût. L’avenir de la paix religieuse repose sur un dialogue continu entre les différentes communautés.

 


  1. Cyprus’s Constitution of 1960 with Amendments through 2013, constituteproject.org, https://www.constituteproject.org/Constitution/Cyprus_2013.pdf?lang=en. La spécification qui désigne explicitement les maronites, les arméniens et les latins se trouve dans la loi chypriote de 1960, appendice E, déclaration du gouvernement de sa Majesté sur les droits des petits groupes religieux à Chypre, http://unpan1.un.org/intradoc/groups/public/documents/un-dpadm/unpan039703~1.pdf
  2. Bureau of Democracy, Human Rights, and Labor, ‘Cyprus’, International Religious Freedom Report for 2016, US State Department, https://www.state.gov/j/drl/rls/irf/religiousfreedom/index.htm#wrapper
  3. Cyprus Mail, 30 mai 2017, http://cyprus-mail.com/2017/05/30/bill-seeks-remove-religion-civil-marriage-documents/
  4. Bureau of Democracy, Human Rights, and Labor, op. cit.
  5. Agnieszka Rakoczy, Cyprus-mail.com, 10 septembre 2017 http://cyprus-mail.com/2017/09/10/power-struggle-sack-mufti-north/
  6. Menelaos Hadjicostis, Kathimerini, 14 novembre 2017 http://www.ekathimerini.com/223236/article/ekathimerini/news/split-over-islams-rise-in-turkish-occupied-north-of-cyprus
  7. Cyprus Mail, 17 novembre 2017, http://cyprus-mail.com/2017/11/17/religious-leaders-committed-dialogue-dismayed-state-churches/
  8. Crux, 8 mars 2017 https://cruxnow.com/global-church/2017/03/08/cyprus-religious-leaders-unite-violence-women/
  9. Helena Smith, The Guardian, 6 janvier 2018, https://www.theguardian.com/world/2018/jan/06/were-not-muslim-enough-fear-turkish-cypriots-as-poll-looms