Guatemala

Chiffres clés

Légende :

Chrétiens : 97.3%

Agnostiques : 1%

Autres : 1.7%

Superficie : 108889 m2

Population : 16673000 habitants

Cadre juridique de la liberté religieuse et son application effective

Le préambule de la Constitution de la République du Guatemala commence « en invoquant le nom de Dieu ».1 Selon l’article 36, « l’exercice de toutes les religions est libre. Toute personne a le droit de pratiquer sa religion ou sa croyance, tant en public qu’en privé, au moyen de l’enseignement, du culte et des rites, sans autres limites que l’ordre public et le respect dû à la dignité de la hiérarchie et aux fidèles d’autres croyances ».

L’article 37 de la Constitution confère la personnalité morale à l’Église catholique. Il reconnaît également ses droits de propriété sur « les biens immeubles qu’elle détient pacifiquement à ses propres fins, dans la mesure où ils faisaient partie de son patrimoine dans le passé ». En outre,  d’autres Églises ou entités religieuses peuvent obtenir la reconnaissance de leur personnalité morale, « conformément aux règles de leur institution ». Le gouvernement ne peut pas leur refuser ce droit, sauf pour des raisons d’ordre public ». L’article 37 dispose également : « les biens immeubles des entités religieuses qui sont affectés au culte, à l’éducation et à l’assistance sociale, bénéficient d’une exemption d’impôts, de cotisations et de contributions ».

Aux termes des articles 186, 197 et 207, les ministres du culte ne peuvent assumer les fonctions de Président, de vice-Président ou de ministre au sein du gouvernement. Ils ne peuvent pas non plus être magistrats ou juges.

Conformément à l’article 71, l’État a l’obligation de fournir une éducation « sans aucune discrimination ». L’article 73 précise que, « l’instruction religieuse est facultative dans les établissements officiels et pourra être dispensée pendant les horaires ordinaires, sans aucune discrimination ». De même, l’État « contribue au maintien de l’instruction religieuse sans aucune discrimination ».

Selon le Code civil, les Églises qui sont des personnes morales ont le droit d’acquérir, de posséder et de disposer de biens, à condition que ceux-ci soient exclusivement destinés à des fins religieuses, sociales ou éducatives.2

Il ressort du Code du travail que la discrimination fondée sur la religion est interdite dans les établissements chargés du bien-être social, de l’éducation, de la culture, du divertissement ou du commerce. Les employeurs ne sont pas autorisés à influencer les convictions religieuses de leurs salariés. Les syndicats peuvent être dissous s’ils causent ou fomentent des querelles religieuses.3

Le Code pénal impose des sanctions aux personnes qui perturbent les célébrations religieuses ou qui accomplissent des actes qui offensent les pratiques religieuses, portent atteinte aux objets du culte ou profanent des lieux de culte ou d’inhumation. Le vol d’objets utilisés pour le culte ou avec une haute signification religieuse est passible de sanctions pénales plus rigoureuses.4

Incidents

En juillet 2016, des membres du Comité de coopération interculturelle et interreligieuse du Guatemala ont participé à un forum interreligieux à l’École des jeunes leaders catholiques pour en apprendre davantage sur les autres religions et formes de spiritualité.5

En septembre 2016, alors que le parquet et la police étaient entrés de force dans les bâtiments de la communauté juive ultra-orthodoxe Lev Tahor dans la ville de Guatemala, la Communauté a déménagé à Santa Rosa. Les autorités ont expliqué que l’opération avait été effectuée à la demande du gouvernement israélien à la recherche d’une jeune fille qui n’avait pas été autorisée à quitter le pays. La communauté pensait que l’opération représentait une forme de harcèlement en raison de leurs croyances. En 2014, elle avait été expulsée de la ville guatémaltèque de San Juan de La Laguna.6 Puis, en avril 2017, un tribunal du département de Sololá a condamné l’ancien maire de la municipalité de San Juan de La Laguna à un an de prison pour avoir ordonné cette expulsion.7 Toujours en avril 2017, un tribunal israélien a jugé que le mouvement Lev Tahor, au Guatemala, était une « secte dangereuse » qui inflige de mauvais traitements aux enfants.8

En février 2017, la communauté maya du pays a célébré l’arrivée de la nouvelle année.9

En février 2017, la Conférence épiscopale catholique du Guatemala s’est dite préoccupée par l’arrivée d’un bateau hollandais, « Women on Waves », qui navigue dans le monde entier pour pratiquer des avortements dans les pays où cette pratique est illégale. Les évêques ont également exprimé leur soutien au gouvernement pour « protéger et maintenir les lois du pays ».10

En août 2017, un prêtre salvadorien, le père Juan Carlos Mendoza Alfaro, a été assassiné à Yupiltepeque. Selon les autorités, il a été intercepté par un groupe d’hommes armés alors qu’il se rendait à la paroisse qui lui avait été affectée, et bien qu’il se soit identifié comme un homme d’Église, il a été attaqué et tué.11

En mars 2017, le contrôleur général Carlos Mencos a exhorté publiquement un maire à ne pas poursuivre la construction d’une église catholique dans le village de La Tremendita au motif que le Guatemala était un État laïc, si bien que les ressources publiques ne pouvaient pas être consacrées à des projets religieux. Pour le contrôleur, l’affectation de fonds à la construction d’églises engendre des conflits dans le pays, où différentes religions sont pratiquées.12

En avril 2017, le Comité de coopération interculturelle et interreligieuse s’est réuni pour prier, dans le respect des croyances respectives de chacun : maya, musulmane, bouddhiste, bahaïe ou chrétienne, pour honorer l’héritage de Mgr Juan José Gerardi, assassiné en avril 1998.13

En novembre 2017, la communauté musulmane ahmadie a tenu sa convention annuelle. Les musulmans ahmadis ont invité des membres d’autres confessions religieuses, y compris des Églises catholique, évangélique et mormone.14

En janvier 2018, l’Église catholique a exprimé son inquiétude et a critiqué l’État pour sa gestion politique et socio-économique critique du pays, qui « vit sous la dictature de la corruption ».15 En février 2018, Mgr Óscar Julio Vián, archevêque de Santiago, qui avait critiqué le système politique et sa corruption, est mort d’un cancer. Le gouvernement a décrété trois jours de deuil.16

En février 2018, la police a été informée de tentatives d’extorsion de grosses sommes d’argent à des membres de l’église San Cristóbal à Palín. À la suite de ces menaces, certaines processions prévues pour le carême et la Semaine sainte ont été annulées. L’église avait reçu des menaces des années auparavant, mais les choses étaient redevenues normales suite à un dépôt de plainte.17 Le même mois, un incendie criminel a ravagé l’église paroissiale de San Juan Bautista de Amatitlán, construite en 1665, endommageant le clocher et la cave.  Le préjudice a été estimé à 15 000 quetzals (environ 1700 euros).18 Le coupable a été arrêté par les autorités.18

En février 2018, le président guatémaltèque Jimmy Morales a rencontré des représentants des communautés juive et évangélique au Palais national de la culture.19

En mars 2018, une conférence internationale intitulée « La liberté religieuse, l’État laïc et l’objection de conscience » a été organisée sous le parrainage de l’Université Brigham Young, de l’Association Familia Importa et L’aide des mains des mormons, avec la participation d’érudits, de chefs religieux et de représentants du gouvernement. L’ombudsman des droits de l’homme, Jordán Rodas, a soutenu le droit à l’objection de conscience.20

En mars 2018, l’Association Familia Importa a déposé plainte contre Jordán Rodas, l’ombudsman des droits de l’homme du pays, pour « perturbation du déroulement du culte » en raison de sa participation à la journée internationale de la femme. Au cours de celle-ci, un groupe de femmes a parodié la Vierge Marie dans une procession factice présentant une « vulve géante ». Le procureur a été invité à comparaître devant le Congrès du pays.21

Perspectives pour la liberté religieuse

Au cours de la période faisant l’objet du présent rapport, il n’y a pas eu de violations importantes de la liberté religieuse et les autorités ont réagi aux préoccupations soulevées par les groupes religieux. À mesure que la crise politique du pays se poursuit, le dialogue interconfessionnel s’approfondit. La reconnaissance constitutionnelle de l’Église catholique place celle-ci dans une position sensiblement différente de celle des autres groupes religieux du pays.

 


  1. Guatemala’s Constitution of 1985 with Amendments through 1993, constituteproject.org, https://www.constituteproject.org/constitution/Guatemala_1993.pdf?lang=en
  2. Código Civil, Guatemala, articles 15 et 17, http://www.oas.org/dil/esp/Codigo_Civil_Guatemala.pdf
  3. Código de Trabajo, Guatemala, articles 14 bis; 62, d; 226, a, http://biblioteca.oj.gob.gt/digitales/36036.pdf
  4. Código Penal, Guatemala, articles 224; 225; 247, 7, 255 bis, http://www.un.org/depts/los/LEGISLATIONANDTREATIES/PDFFILES/GTM_codigo_penal.pdf
  5. Mesa de Cooperación Intercultural e inter-religiosa de Guatemala, publicaciones, 29 juillet 2016, Facebook Mesa de Cooperación Intercultural e inter-religiosa de Guatemala, https://www.facebook.com/pg/mesa.interreligiosa/posts/?ref=page_internal
  6. ‘Guatemala: expulsan de San Juan La Laguna a miembros de comunidad judía”, BBC Mundo, 30 août 2014, http://www.bbc.com/mundo/ultimas_noticias/2014/08/140829_ultnot_expulsion_miembros_lev_tahor_guatemala_bd
  7. El Periódico, 4 avril 2017, https://elperiodico.com.gt/nacion/2017/04/04/condenan-a-un-ano-de-prision-conmutable-al-exalcalde-de-san-juan-la-laguna-por-expulsion-de-judios-ortodoxos-en-2014/
  8. E. Peled, Enlace Judío, 27 avril 2017, https://www.enlacejudio.com/2017/04/27/corte-israeli-secta-ultra-ortodoxa-centroamerica-culto-peligroso/#prettyphoto/0/
  9. Telesur, 22 février 2017, https://www.telesurtv.net/multimedia/Alrededor-del-fuego-sagrado-los-mayas-celebran-la-llegada-del-ano-nuevo-20170222-0035.html
  10. Religión Digital, 28 février 2017, http://www.periodistadigital.com/religion/america/2017/02/28/los-obispos-de-guatemala-contra-el-barco-abortista-religion-iglesia-aborto-women-waves.shtml
  11. Religión Digital, 25 août 2017, http://www.periodistadigital.com/religion/america/2017/08/25/un-sacerdote-salvadoreno-asesinado-en-guatemala.shtml
  12. C. Espina, ‘Contralor solicita a municipalidades a no invertir en iglesias’, El Periódico, 20 mars 2017, https://elperiodico.com.gt/nacion/2017/03/20/nota-10-25/
  13. publicaciones, 28 avril 2017, FacebookMesa de Cooperación Intercultural e inter-religiosa de Guatemala, https://www.facebook.com/pg/mesa.interreligiosa/posts/?ref=page_internal
  14. Sala de prensa de la Iglesia de Jesucristo de los Santos de los Últimos Días, 21 novembre 2017, https://www.saladeprensamormona.gt/articulo/la-iglesia-participa-en-convencion-musulmana
  15. W. Oliva, Prensa Libre, 19 janvier 2018, http://www.prensalibre.com/guatemala/politica/con-estas-frases-la-iglesia-catolica-reprende-a-los-poderes-del-estado
  16. R. Estrada, El Periódico, 25 février 2018, https://elperiodico.com.gt/portada/2018)./02/25/fallece-el-arzobispo-oscar-julio-vian/ ; Religión Digital, 25 février 2018, http://www.periodistadigital.com/religion/america/2018)./02/25/ultimo-adios-al-arzobispo-oscar-julio-vian-religion-iglesia-dios-jesus-papa-francisco-fe-esperanza-critica-politica-guatemala-corrupcion-gobierno.shtml
  17. E. Paredes, ‘Iglesia de Palín de nuevo recibe amenazas de extorsionistas y suspende procesiones’, Prensa Libre, 19 février 2018, http://www.prensalibre.com/ciudades/escuintla/procesiones-suspendidas-palin-escuintla-extorsion
  18. O. García, Prensa Libre, 6 février 2018, http://www.prensalibre.com/ciudades/guatemala/incendio-provocado-daa-campanario-y-bodega-de-iglesia-de-san-juan-bautista-de-amatitlan
  19. Iton Gadol. 2 février 2018, http://itongadol.com/noticias/val/108343/cjl-guatemala-encuentro-con-el-presidente-jimmy-morales.html
  20. ‘Participantes de los países Centroamericanos analizan la libertad religiosa como derecho fundamental’, Sala de prensa mormona, 9 mars 2018, https://www.saladeprensamormona.gt/articulo/en-defensa-de-la-libertad-religiosa ; PDH.ORG, 12 mars 2018, https://www.pdh.org.gt/noticias/noticias/pdh-expone-acerca-de-la-importancia-del-derecho-a-la-libertad-de-religi%C3%B3n.html
  21. EcoDiario.es, 14 mars 2018, http://ecodiario.eleconomista.es/espana/noticias/9005128/03/18/Denuncian-al-ombudsman-guatemalteco-por-haber-vulnerado-a-la-Iglesia-catolica.html ; W. Cumes, Prensa Libre, 13 mars 2018, http://www.prensalibre.com/guatemala/politica/congreso-cita-a-procurador-jordan-rodas-para-la-proxima-semana