Paraguay

Chiffres clés

Légende :

Chrétiens : 95.4%

Animistes : 2%

Agnostiques : 1.8%

Autres : 0.8%

Superficie : 406752 m2

Population : 6725000 habitants

Le cadre juridique de la liberté religieuse et son application effective

Le préambule de la Constitution invoque Dieu et réaffirme les principes d’une « démocratie pluraliste ».1

Conformément à l’article 24, « la liberté de religion, du culte et d’idéologie est reconnue sans restrictions autres que celles établies par la présente Constitution et par la loi ». Conformément à l’article 82, « le rôle prédominant de l’Église catholique dans la formation historique et culturelle de la nation est reconnu ». Néanmoins, l’article 24 prévoit que « aucune confession n’aura un caractère officiel » et « les relations entre l’État et l’Église catholique sont basées sur l’indépendance, la coopération et l’autonomie ». L’article 24 garantit également « l’indépendance et l’autonomie des Églises et confessions religieuses », sans autres limitations que celles imposées par la Constitution et les lois.

Toujours au titre de l’article 24, « nul ne peut être tracassé, interrogé ou contraint de témoigner en raison de ses convictions ou de son idéologie ». L’article 46 dispose : « Tous les habitants de la République sont égaux en dignité et en droits ». De plus, l’article 88 condamne la discrimination religieuse à l’encontre des travailleurs.

L’article 74 consacre « le droit à une éducation religieuse » et « le droit au pluralisme idéologique ». Il y a un Secrétariat d’État aux cultes au sein du Ministère de l’Éducation et de la science, dont les fonctions concernent l’éducation religieuse, l’enregistrement des organisations religieuses et la certification des missionnaires étrangers.2 Il supervise également la liberté de religion et le dialogue interconfessionnel.3

Conformément aux articles 197 et 235 de la Constitution, les ministres du culte ne peuvent pas être candidats aux postes de Président de la République, vice-président ou sénateur, ni devenir membres du Parlement.

Incidents

En décembre 2016, diverses associations évangéliques ont craint que l’adoption d’un amendement à la Constitution pour permettre la réélection d’un Président ne cause un préjudice à la démocratie, à l’État de droit et aux libertés civiles et politiques.4 En mars 2017, la Conférence épiscopale du Paraguay s’est également prononcée contre la réélection, déclarant que cela créerait des tensions et polariserait la société, avec le risque de faits de violences.5

En janvier 2018, compte tenu du grand nombre de temples et d’églises dans les villes, le Ministère de l’Éducation et de la science, par l’intermédiaire du Secrétariat d’État aux cultes, a introduit une nouvelle réglementation selon laquelle les groupes religieux seraient tenus de s’inscrire à un registre officiel pour pouvoir continuer à agir légalement. Son but était d’obtenir des précisions sur les groupes religieux, leurs systèmes de croyance, et des chiffres concernant leur nombre d’adeptes. Les institutions religieuses déjà enregistrées étaient tenues de mettre à jour leur enregistrement.6

En mars 2018, à l’approche des élections nationales, l’Association des Églises évangéliques du Paraguay et l’Association des pasteurs évangéliques du Paraguay ont appelé les gens à voter conformément aux principes bibliques et aux valeurs consacrées par la Constitution.7

Perspectives pour la liberté religieuse

Il n’a pas été signalé de cas d’intolérance religieuse. Depuis le dernier rapport (2014-2016), la situation de la liberté de religion n’a pas changé et les perspectives sont positives.


  1. Paraguay’s Constitution of 1992 with Amendments through 2011, constituteproject.org, https://www.constituteproject.org/constitution/Paraguay_2011.pdf?lang=en Constitución de la República del Paraguay de 1992 (rev.2011), arts.1,24,37,42,43,46,63,74,82,88,129,197,235, https://www.constituteproject.org/constitution/Paraguay_2011?lang=en
  2. La Nación, 2 janvier 2017, https://www.lanacion.com.py/2017/01/02/mec-dio-conocer-logros-del-viceministerio-culto/ 
  3. Ministerio de Educación y Ciencias de Paraguay, https://www.mec.gov.py/cms/?ref=298271-viceministerio-de-culto
  4. ‘Paraguay’, Comunicado de organizaciones evangélicas ante la iniciativa de enmienda de la Constitución para permitir la reelección presidencial por considerar que atenta contra el Estado de Derecho y las libertades civiles, Boletín Jurídico del Observatorio de libertad religiosa de América Latina y El Caribe, décembre 2016, p. 80-81, http://derechoyreligion.uc.cl/es/docman/boletin-juridico/2016/1031-boletin-juridico-diciembre-2016/file
  5. Conferencia Episcopal Paraguaya, 29 mars 2017, http://episcopal.org.py/news-item/comunicado-del-consejo-episcopal-permanente-de-la-cep-2/
  6. Hora, 27 janvier 2018, http://www.ultimahora.com/ante-aumento-templos-decretan-la-obligacion-registrar-entes-religiosos-n1130769.html
  7. Asociación de Iglesias Evangélicas del Paraguay (ASIEP), Facebook ASIEP, 12 mars 2018, https://www.facebook.com/notes/asociaci%C3%B3n-de-iglesias-evangelicas-del-paraguay-asiep/elecciones-generales-2018/1615705848505268/